Communiqué de presse
Premières réactions du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste à l'annonce du Programme particulier d'urbanisme (PPU) de la Colline parlementaire

Québec, le 13 mai 2009 - Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste accueille avec prudence l'annonce du Programme particulier d'urbanisme (PPU) pour le secteur de la Colline parlementaire. «Le PPU ne doit pas servir à imposer des projets controversés à la population» affirme le porte-parole du Comité populaire, Mathieu Houle-Courcelles. «L'arrivée de nouvelles tours à bureaux n'annonce rien de bon pour le quartier Saint-Jean-Baptiste».

«En privilégiant le développement immobilier non-résidentiel sur plusieurs sites névralgiques et en accentuant les fonctions administratives de la Colline parlementaire, on risque de créer bien des maux de tête aux résidants et aux résidantes du secteur». M. Houle-Courcelles cite notamment les problèmes de congestion automobile et de circulation de transit, qui sont devenus de véritables fléaux sur plusieurs rues résidentielles du quartier Saint-Jean-Baptiste.

.

Une autre perspective

À travers le processus de consultation publique menant à l'adoption du PPU, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste présentera une autre vision de l'aménagement urbain. «Notre approche est simple : faire passer les besoins de la population avant les intérêts de l'industrie touristique et des promoteurs immobiliers» explique Mathieu Houle-Courcelles. «Nous privilégions la création de nouvelles coopératives d'habitation, notamment sur le site de l'ancien Patro Saint-Vincent-de-Paul». Le Comité populaire estime qu'il faudrait doubler le nombre de logements sociaux dans le quartier, où 23% des ménages consacrent déjà plus de la moitié de leurs revenus pour se loger.

Parmi les autres objectifs visés par le Comité populaire, on retrouve notamment l'aménagement de nouveaux espaces verts, l'amélioration du réseau de transport en commun et des mesures qui favoriseront le maintien et l'arrivée de familles dans le quartier. «Ce que nous souhaitons, c'est un centre-ville vivant et habité, où l'on continuera de retrouver la trame urbaine qui caractérise Saint-Jean-Baptiste», rappelle M. Houle-Courcelles.

«Nous prendrons le temps d'étudier le projet de PPU. Mais une chose est sûre : les membres du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste vont livrer bataille si nos appréhensions se confirment». conclu le porte-parole du Comité populaire.

Première réaction au PPU