Par Heidi Wagner, Véronica Lê-Huu et Steve Trahan

Manifestement, l’un des plus grands dangers que courent des enfants en ville résulte de la circulation automobile. Le danger croît avec la vitesse des véhicules. Il croît également lorsque les enfants sont en groupe, plus excités, plus imprévisibles, aux
abords des écoles par exemple. Cette évidence est reconnue depuis longtemps et explique pourquoi, à proximité des écoles, le ministère des Transports permet aux administrations municipales de limiter la vitesse automobile à 30 km/h et installe des panneaux particuliers signalant la présence d’enfants. Il suffit de se promener dans les divers quartiers de la ville pour le constater.

Cependant, ce ne sont pas toutes les écoles, ni tous les enfants, qui bénéficient d’une telle protection. Les écoliers de Saint-Jean-Baptiste par exemple, n'en bénéficient pas, en dépit du fait que la porte principale de cette école de niveau primaire débouche directement sur la rue Saint-Jean, une artère où plusieurs véhicules atteignent une vitesse excessive. Sur Saint-Jean et sur d’Aiguillon, il n'y a aucun panneau signalant la présence d’enfants, pas de limitation de vitesse (30 km/h) comme ailleurs, pas d’inscription sur la chaussée demandant de ralentir pour « protéger la vie de nos enfants », comme on en trouve en banlieue.

La vie des enfants de tous les quartiers de la ville a-t-elle la même valeur? Nous estimons que oui. En conséquence, en tant que parents ou résidants du centre-ville, nous demandons à l’administration municipale de limiter à 30 km/h la vitesse de la circulation automobile dans les rues Saint-Jean et d’Aiguillon à proximité de l’école Saint-Jean Baptiste, conformément aux normes du ministère des Transports du Québec. Nous demandons que soit également installée toute signalisation connexe indiquant la présence d’enfants, comme cela se pratique à maints autres endroits dans les divers quartiers de la ville, à proximité immédiate d’écoles.
Nous vous remercions de nous appuyer dans cette demande.

Pour plus d’information au sujet de cette pétition, vous pouvez consulter la page web située à l’adresse suivante :
http://securite-saintjeanbaptiste.iquebec.com

==
Extrait du numéro de novembre 2002 du journal l'Infobourg.

La vie des enfants de tous les quartiers de la ville se vaut-elle?